L’Autre Moitié du Soleil – Chimamanda Ngozi Adichie

half_of_a_yellow_sun.png

Au début d’année j’ai lu Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie. J’ai tout de suite eu un coup-de-cœur pour le dynamisme de l’histoire et la plume pleine d’humour de l’autrice et je n’avais qu’une envie, découvrir le reste de ses œuvres.
C’est une amie qui m’a prêté l’Autre Moitié du soleil ou Half of a Yellow Sun puisque cette fois-ci j’ai lu l’écrivaine en anglais. Je me demandais ce que ça donnerait car ça faisait une bonne année que je n’avais pas lu dans la langue de Shakespeare, finalement aucun souci et c’est à nouveau un coup-de-cœur.

J’ai aussi réalisé quelque chose d’un peu honteux : je n’ai lu quasiment aucun auteur africain, et hors Afrique du Nord Chimamanda Ngozi Adichie est peut-être la seule que je connais… Il faut vraiment que j’y remédie, ça me fait des pans entiers de littérature et d’histoire à découvrir !

Mais de quoi ça parle ?

Début des années 60, à Lagos, on suit la vie des jumelles Olanna et Kainene et leurs histoires d’amour avec respectivement un intellectuel Nigérian et un journaliste britannique.
Le récit alterne avec la fin des années 60, alors que le Biafra a déclaré son indépendance et que le Nigeria est agité par une terrible guerre civile qui fera plus d’un million de victimes.

The world has to know the truth of what is happening, because they simply cannot remain silent while we die.

Mon avis

L’Autre Moitié du Soleil est un roman très, très efficace. Il y a peu de longues description et comme l’autrice le dit dans une interview en annexe de mon édition anglaise, elle se base sur le principe du « Show, don’t tell », c’est à dire que pas besoin d’expliciter des pages durant ce que l’on lit, les actions doivent se suffire à elles-mêmes. La plume est agréable à lire et dynamique, et si je pense que la traduction doit être de bonne facture (Americanah était très sympa à lire en français) n’hésitez pas à vous lancer dans la version anglaise si vous maîtrisez un peu la langue, il n’y a rien d’insurmontable !

Pour ce qui est de la narration, l’alternance entre les deux périodes est passionnante. Si vous êtes aussi doués que moi en histoire (c’est à dire pas vraiment) vous devriez apprendre beaucoup de choses sur le Nigeria des années 60/70 et les tenants et aboutissants de la guerre du Biafra. À aucun moment l’autrice ne nous noie sous les informations, tout est très clair et fluide, je ne me suis jamais sentie perdue et j’en ressors avec beaucoup de nouvelles connaissances. Il y a en plus des réflexions très intéressantes sur le colonialisme et la responsabilité des pays occidentaux dans les conflits du reste du monde, sur les différences culturelles au Nigeria entre tribus et celles entre bourgeoisie éduquée dissertant sur le panafricanisme et villages de brousse ancrés dans les traditions et superstitions, le tout fait sans manichéisme mais avec beaucoup d’intelligence et un ton moins didactique que dans Americanah.

Il ne faut pas s’attendre non plus à un cours magistral en ouvrant le roman qui est avant tout très vivant : il grouille de personnages différents et alterne les points de vue entre celui d’Olanna, d’Ugwu le boy de sa maison et Richard, l’amoureux blanc de sa sœur jumelle. Les personnages sont bien écrits, même si parfois j’aurai aimé que leur psychologie soit un peu plus poussée. C’est le revers du « Show, don’t tell » dont je parlais, top pour le dynamisme mais qui s’attarde un peu moins sur les émois des protagonistes. Et pour les périodes de guerre les plus difficiles, j’aurai aimé en savoir plus sur ce qui traverse leurs esprits (pas que ce versant soit inexistant, mais un peu insuffisant à mon goût).

C’est un roman très émouvant comprenant des passages extrêmement durs, on ressort difficilement indemne de cette lecture. Ce n’est pas non plus un texte uniquement sur la guerre du Biafra, mais surtout une grande fresque dramatique où les destins se croisent et les amours très romanesques penchent sur le mélodramatique sans jamais y sombrer complètement.

l'autre-moitié_du_soleil.png
Adaptation cinématographique de Biyi Bandele sortie en 2013

C’est ainsi une chouette lecture très prenante, que j’ai finalement préféré à Americanah de l’écrivaine. Si vous aimez découvrir l’Histoire par un biais très romanesque et n’avez pas peur de lire des scènes très violents, n’hésitez pas !

L’autre moitié du soleil – Chimamanda Ngozi Adichie (2006)
Edité chez Folio, à trouver proche de chez vous sur Place des Libraires


Sur le même thème et que je conseille :

  • Americanah – Chimamanda Ngozi Adichie : le roman le plus récent de Chimamanda Ngozi Adichie que vous avez certainement pu croiser en librairie puisqu’il a beaucoup fait parlé de lui, à raison. Contexte complètement différent cette fois puisque l’on suit l’histoire d’Ifemelu, une jeune femme qui quitte le Nigeria pour faire ses études aux Etats-Unis de nos jours. Entre ses histoires d’amour et son blog à l’humour très caustique sur la manière dont elle a découvert ce que sa couleur de peau implique en atterrissant à Philadelphie, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. Si vous voulez découvrir l’autrice de manière plus lumineuse et moins violente que l’Autre Moitié du Soleil ce livre est pour vous !
  • Atlanta – Donald Glover : bon, alors là je triche. Cette série de 10 épisodes n’a aucun rapport avec l’Autre Moitié du Soleil… Par contre elle en a beaucoup avec Americanah. Je n’ai pas eu l’occasion d’en parler sur le blog avant donc je profite de l’occasion, puisque comme Chimamanda Ngozi Adichie, Donald Glover utilise l’humour pour parler de la place des noirs dans les Etats-Unis actuels. La série est très caustique et drôle, de manière un peu plus nonchalante qu’Americanah. Si les épisodes sont parfois un peu inégaux, il y a une vraie montée en puissance sur la première saison et j’attends la suite avec impatience !
  • Autant en emporte le vent – Victor Flemming : le parallèle ne paraît pas évident à première vue, et pourtant il a été fait même par Thandie Newton, l’actrice jouant Olanna dans l’adaptation de Half of a Yellow Sun. Et en effet, il y a ce même ton romanesque avec des amours dramatiques sur fond de guerre civile… Même si le roman de Chimamanda Ngozi Adichie est plus violent et dénué de tout aspect raciste, contrairement au film culte (que j’aime bien mais il faut pas se voiler la face hein).

conseils_soleil.png


Avez-vous lu ce roman ?
Connaissez-vous d’autres textes sur la guerre du Biafra ?

Publicités

12 réflexions sur “L’Autre Moitié du Soleil – Chimamanda Ngozi Adichie

  1. J’ai « Americanah » dans ma PAL, je compte le lire cet été 😛 Et j’aimerais vraiment découvrir celui-ci par la suite, ainsi que « We should all be feminist » 🙂

    J'aime

  2. Je sais bien que tu m’as dit qu’Americanah me conviendrait mieux en raison de mon aversion pour les scènes de violence… sauf que ton article me donne très envie de lire « L’autre moitié du soleil »! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Peut-être qu’en étant prévenue tu arriveras mieux à les lire ? (Surtout qu’elles ne sont pas présentes non plus à chaque chapitre)
      En tout cas si te lance j’attendrais ton avis avec impatience 🙂

      J'aime

  3. J’ai achetée americanah, ms j’ai tjs pas lu… Tu me donnes envie du coup, je le met dans ms lectures prochaine.
    J’ai lu peu d’auteurs africains aussi, et je dois bien avouer que mes tentatives on été des échecs, je suis resté en dehors de l’histoire plusieurs fois, à mon grand regret, je comprends pas pourquoi, j’ai pas du essayer les bons auteurs.

    J'aime

    • Ah génial, j’espère qu’il te plaira !
      Et c’est vrai qu’en plus les auteurs africains sont souvent moins mis en avant dans les librairie et dans la presse, donc pour trouver des auteurs coups-de-cœur c’est plus compliqué…

      J'aime

  4. Ok bah je pense que je vais l’acheter là maintenant surtout que dans ma librairie il est exposé sur les tables d’honneurs du coup pas le choix, surtout avec un avis comme le tien qui me rassure beaucoup quant à la qualité du livre. Je te fais confiance pour tout et c’est un supplice que de devoir me dire qu’il reste encore quelques jours avant le début du mois pour les sous 😦

    J'aime

  5. J’ai lu Nous sommes tous des féministes il y a peu et j’ai beaucoup aimé. Americanah est donc dans ma wish-list et fera probablement partie de mes prochains achats. Je peux ajouter celui-là maintenant ! Merci !
    L’anglais est vraiment accessible ? (Je lis de temps en temps en anglais, je me débrouille, mais je ne suis pas complètement bilingue non plus.)
    Et il faut vraiment que je découvre les auteurs et autrices africain.es. Je suis totalement ignare par rapport à ce pan de la littérature ! J’ai honte !

    J'aime

    • Il faut vraiment que je lise (ou regarde) Nous sommes tous des féministes !
      Pour l’anglais disons que j’ai un bon niveau général mais je lis assez peu en VO finalement (pour te donner un ordre de comparaison par rapport à mon niveau, je regarde mes séries et films en anglais sous-titré anglais et je lis comics et policiers / autobiographies contemporaines sans trop de souci, mais pas de classiques au vocabulaire plus soutenu). Là les quelque smots que je ne connaissais pas j’ai pu les comprendre dans le contexte. Essaye de lire un ou deux chapitres sur internet pour voir ? Je crois qu’il y a pas mal de sites qui permettent de télécharger des extraits.
      Et pareil, j’ai honte aussi ! J’ai commencé à me faire une liste d’un bouquin qui me tente par pays pour essayer de changer ça parce que là c’est pas glorieux…

      Aimé par 1 personne

      • Ok, ça devrait pouvoir le faire. Ce sont surtout les mots soutenus ou spécialisés qui me posent problème. Le reste du temps, normalement, je me débrouille avec le contexte aussi. Je verrai bien si je me lance en anglais ou si je reste sur la version française.
        Ah, tu as raison, c’est une bonne idée, dis donc !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s