Miscellanées #12

Voici une douzième édition des Miscellanées un peu tardive (j’ai honteusement zappé celle du mois dernier par manque de motivation) !
Je pense d’ailleurs rester sur ce rythme moins fréquent : j’ai parfois l’impression que les Miscellanées phagocytent mes autres articles (avec C’est le 1er, ça fait tout de même deux articles mensuels, ce qui est beaucoup quand j’en écrit en moyenne un par semaine… et je préfère nettement garder le bilan littéraire) ! Je parlerai également de moins de sujets différents à chaque fois, pour les présenter plus longuement. On verra à la longue ce qui convient le mieux, mais en partageant mes découvertes non-littéraires une fois tous les deux ou trois mois, je devrais écrire des articles plus complets, plus longs et avec plus grand plaisir.
J’espère que cela vous plaira, n’hésitez pas à partager vos avis et suggestions 🙂

Musique

musique.png

La meilleure nouvelle musicale des derniers mois, c’est le retour de Janelle Monáe avec deux singles annonçant son futur album. J’adore cette artiste depuis l’été 2010, quand un ami m’a fait découvrir le clip de Cold War : amour instantané pour cette chanson et son deuxième album, The ArchAndroid, qui figure encore aujourd’hui parmi mes préférés. Le reste de son œuvre me plaît tout autant ; Janelle a un talent fou pour mélanger R&B, hip-hop, funk, rock, rap… Et arrive à être en plus une actrice talentueuse.
Pour la découvrir, n’hésitez pas à vous pencher sur ses clips (racontant des histoires un peu folles sur fond de SF et cyber-punk) mais aussi sur son passage au Grand Journal il y a quelques années (je le regarde encore régulièrement, c’est un condensé de bonne humeur).
Bref, tout ça pour revenir à son actualité : Make Me Feel est un hymne à la bisexualité qui rend hommage à Prince, Django Jane un morceau de rap aux paroles vraiiiment cool, engagées et référencées. Vivement le 27 avril et la sortie de l’album complet !

Autre artiste que j’adorais à cette période et que j’ai réécouté récemment : St Vincent. Je l’ai découverte grâce à Cheerleader quand j’étais en prépa (la période où j’étais au taquet niveau découvertes musicales… puisque c’était bien la seule chose culturelle que je pouvais me permettre de faire tout en travaillant #tristesse ). Le titre me rappelait un poil Air et m’a tout de suite accrochée. J’ai réalisé le mois dernier seulement que j’avais totalement zappé son nouvel album, un peu électro et très sympa, alors qu’il est sorti depuis plusieurs mois ! Vous avez probablement déjà entendu le single New York qui a l’air d’avoir un succès assez fou ou de l’autre single Los Ageless, mais la totalité de l’album s’écoute très bien, en dehors d’une ou de pistes un peu en deçà !

Les deux derniers albums ne sont pas du tout des découvertes, mais des favoris que je ressors souvent à l’approche des beaux jours : le premier, c’est l’album de Seu Jorge reprenant en portugais les singles de Bowie pour le film La Vie Aquatique, une petite merveille que je ne me lasse pas de réécouter ; pour le second, la raison pour laquelle je le ressors à chaque printemps depuis presque dix ans est mystérieuse mais voilà, le premier album des Crystal Castle est mon must have des beaux jours. C’est de l’électronique un peu punk et expérimental donc on accroche ou pas, moi j’adooore (pour les découvrir, la jolie Not In Love est probablement plus facile d’accès).


Fringues

fringues.png
Dr MartensDes Petits HautsAmerican Vintage

Niveau fringues, Noël, les soldes et mon anniversaire s’étant succédé j’ai été bien gâtée et j’ai enfin les Doc Martens basses dont je rêvais depuis des années ! J’ai déjà une paire classique que l’on m’avait offerte quand j’avais… 14 ans, et qui a à peine bougé, plus de dix ans après (c’est l’équivalence chaussure de Keanu Reaves). J’en voulais une basse plus sobre, moins connotée ado et je suis ravie ! Elles vont avec tout et passé le premier mois (elles sont si rigides que mes pieds en saignaient) ce sont de vrais chaussons !
J’ai également reçu en cadeau cette belle robe étoilée qui, selon l’amie avec qui je l’ai repérée, me donne « l’air d’une sorcière avec, mais sorcière en mode positif ». Elle arrive sous les genoux et c’est en fait une longueur très simple à porter, malgré mon mètre soixante-trois. D’ailleurs, je me rends compte que j’aime de plus en plus les robes et jupes un peu longues pour leur confort et le style immédiat qu’elles donnent (il faut juste éviter d’en prendre aux motifs et à la coupe de mamie histoire de ne pas prendre 40 ans d’un coup). J’aime beaucoup les mini-jupes mais c’est vrai que ça demande un peu plus de maîtrise du facteur frottement + collant = jupe qui remonte et montre la culotte, ce qui me démotive souvent à les sortir (si quelqu’un a une solution ?).
Enfin (et ça fait déjà pas mal), j’ai reçu un gros gilet couleur raisin, tout doux et fluffy pour s’y pelotonner lors des jours d’hiver. La photo ne rend d’ailleurs vraiment pas justice à sa très jolie couleur !
Mis à part les Doc Martens, le reste a été acheté en soldes donc n’est plus en stock partout : cela se trouvera cependant certainement sur Vinted et autres plateformes de vide-dressing !


Films

Je me suis un peu remise à voir des films ces derniers mois et j’en suis bien contente ! Pas de vrai coup de cœur dans cette sélection, mais un certain nombre de jolies surprises et de bons moments.

films1.png

  • Lady Bird – Greta Gerwig (2018) : en voilà un joli teen-movie ! Les personnages sont vraiment réalistes, attachants même si bourrés de défauts (bon, par contre j’ai eu beaucoup de mal avec la mère de Lady Bird, une de ses réactions m’a donné des envies de meurtre). L’histoire est assez tranquille, c’est joliment filmé, parfois assez drôle… Je ne serais pas marquée à vie par le film mais c’est une belle découverte ! Je lui ai toutefois préféré Frances Ha, de la même réalisatrice, qui m’a plus touchée et dont je garde plus de souvenirs alors que je l’ai vu il y a bien plus longtemps.
  • 3 Billboards – Martin McDonagh (2018) : comme le film précédent, j’ai préféré une des œuvres précédentes du réalisateur. Bons Baisers de Bruges avait été une super surprise à l’époque : je pensais avoir affaire à un film d’action classique alors que… pas du tout. Forcément, j’attendais beaucoup de 3 Billboards ! Le film est bon, certes, mais il m’a manqué un petit quelque chose pour le transformer en coup de cœur. Les acteurs sont par contre parfaits, la réalisation nickel, et certains passages vraiment touchants.
  • Call Me By Your Name – Luca Guadagnino (2018) : je ne suis pas une grande fan de l’été mais alors là, j’ai eu une envie folle d’être transportée immédiatement en Italie et en août (il faut dire aussi que les films ne transmettent pas les moustiques, juste les bons points de l’été). C’est vraiment très bien filmé, avec un grain de l’image et une façon de fixer la caméra qui rend le tout très sensuel. Les acteurs sont très bons, l’histoire assez douce et touchante même si j’étais au départ très perplexe concernant la différence d’âge des personnages principaux (une relation amoureuse entre un ado de 17 ans et un ami de ses parents de quasi 40 balais, mmmmmmmmmmmh… Sauf qu’en fait le résumé indique que ledit ami a en fait 24 ans donc on va dire OK. Mais bon, l’acteur choisi fait vraiment plus). Bref, en dehors de ça, c’est un beau film que je vous conseille chaleureusement si vous n’êtes pas effrayés par les rythmes un peu lancinants (mais l’abricot, c’était pas obligé).

films2.png

  • Black Panther – Ryan Coogler (2018) : les Marvels et autres films de super-héros ne sont en général pas ma came (ce sont d’ailleurs les seuls où j’ai tendance à vraiment m’endormir devant ou regarder l’heure en attendant la fin) mais il faut bien avouer que j’ai passé un bon moment devant celui-ci. Le personnage principal ne sort pas trop de punchlines pas drôle donc ça fait plaisir, les personnages secondaires sont franchement sympa et les méchants plutôt réussis, entre un Andy Serkis un peu barré et Michael B. Jordan aux motivations pas inintéressantes. Ça reste ultra classique mais c’était vraiment sympa ! (Et le film a le mérite de faire criser les suprématistes blancs, GJ.)
  • La Forme de l’eau – Guillermo del Toro (2018) : nouveau Guillermo, youpi ! Et rien de surprenant dans ce conte fantastique comme le réalisateur les aime tant. Le jeu des acteurs est au top, la réalisation rappelle un peu trop Caro & Jeunet mais ça marche bien. Je regrette un méchant vraiment trop manichéen mais je ne vais pas bouder mon plaisir, j’ai passé un bon moment !
  • Annihilation – Alex Garland (2018) : film sorti directement sur Netflix cette semaine, adapté d’un roman de SF de Jeff Vandermeer (que je n’ai pas lu). Il n’a pas eu le droit à une sortie cinéma car le producteur l’a jugé trop « intellectuel et compliqué » et il faudra vraiment m’expliquer pourquoi, puisque l’histoire n’est pas vraiment tordue. Il y a tout juste un petit passage un peu lynchien vers la fin ! Finalement, c’est de la SF très chouette servie par des actrices au taquet. Il y a un petit côté The Last of Us (le jeu vidéo) pour les paysages abandonnés où la nature reprend ses droits, la BO acoustique et quelques visuels horrifiques. Le film possède d’ailleurs de vrais petits moments d’horreur avec quelques trouvailles malsaines qui m’ont vraiment glacée.

films3.png

  • La Folle Journée de Ferris Bueller – John Hughes (1986) : j’ai un très gros faible pour les teen-movies mais je n’avais encore jamais vu ce classique du genre, très attachant et parfois vraiment drôle. Ferris est vraiment réussi puisque sur le papier, c’est le genre de personnage que j’exècre mais ici pas du tout, l’équilibre est parfait. Certaines scènes un peu hors-sujet ou cassant le quatrième mur lui donnent une originalité bienvenue ; si vous aimez le genre, je vous conseille vraiment de le découvrir !
  • Paterson – Jim Jarmusch (2016) : j’ai un faible pour les films tranche-de-vie gentils au rythme un peu lent, celui-là rentre pile-poil dans cette catégorie. Paterson est adorable (Adam Driver a des yeux et un sourire de petit chiot), le film est traversé d’une certaine forme de folie douce et d’humour sous-jacent, les acteurs sont parfaits, il y a un adorable toutou et c’est une très jolie découverte pleine de poésie !
  • Dans un recoin de ce monde – Sunao Katabuchi (2017) : joli film d’animation au sujet plutôt lourd (la vie de civils dans la région d’Hiroshima au moment de la guerre). Il souffre d’une narration parfois un peu confuse, à cause d’une gestion du temps qui passe pas toujours optimale, et d’un rythme un peu décousu (la fin est vraiment expédiée). C’est toutefois touchant et plein de justesse, certains passages animés à la main sont absolument sublimes.

Et vous, quels sont vos derniers coups de cœur ?

Publicités

14 réflexions sur “Miscellanées #12

  1. J’ai adoré Call me by your name, j’ai adoré le rythme lent qui prend son temps et la sensualité qui s’en dégage. (En sortant, je me faisais la réflexion qu’il me faisait penser à Maurice de James Ivory pour le rythme en plus du sujet. Du coup, j’ai été surprise de voir après coup qu’il était l’auteur du scénario ! (j’avais dû dormir pendant le générique ou je ne sais pas ^^). Bref, on s’en fout.)
    Idem pour 3 billboards qui m’a vraiment touchée !

    La forme de l’eau en revanche m’a un peu déçue. Ça a été un très bon moment, c’est un joli film, mais je trouve qu’il n’a pas l’originalité à laquelle je m’attendais. Je trouve le battage médiatique autour de lui un peu surestimé. D’ailleurs, j’en avais profité pour voir la filmo de Guillermo del Toro parce que tout le monde semble l’aduler, mais à part Le labyrinthe de Pan, je n’avais pas la moindre idée de ce qu’il a fait et surprise, j’avais vu quelques-uns de ses films sans le savoir. Hellboy, ok, bof. Pacific Rim, ennui total. Blade 2, pas mon truc. Du coup, toi qui a l’air de l’apprécier, quel film me conseilles-tu ? (Le labyrinthe de Pan est prévu, je l’ai vu il y a longtemps mais je n’en ai pas le moindre souvenir.)

    Lady Bird est dans mes projets et ce que tu en dis me donne encore plus envie de le voir, mais je pense que je vais le rater…
    Je ne savais pas qu’Annihilation était sur Netflix, je pensais qu’il sortait au ciné ! Hop ! Dans ma liste !
    Paterson avait l’air chouette, je l’avais raté au ciné, il faut que je trouve un moyen de le voir !

    Et je suis assez d’accord avec toi pour Dans un recoin du monde, même si c’est surtout au niveau des personnages que je me mélangeais les pinceaux, ils se ressemblaient un peu trop ! Mais je trouve l’animation magnifique et le sujet est poignant et pourtant le film n’est pas lourd ou glauque ou du genre je-sors-de-là-avec-le-moral-dans-les-chaussettes.

    En tout cas, vu que ma Parenthèse 7eme art risque de devenir très déplumée à présent, je pense que je vais faire comme toi et parler aussi de films vus chez moi (si j’ai quelque chose à dire dessus).

    (Ah les Doc ! Elles sont chouettes (même si j’ai une préférence pour celles « connotées ado » :p) ! Ça m’a toujours fait envie, mais j’ai des pieds bizarres et je bouffe mes semelles à une vitesse dingue, du coup je ne veux pas mettre une telle somme dans des chaussures qui risquent d’être inutiles au bout de deux ans max. Ça restera donc un rêve. ^^) (Et j’ignorais la vérité sur Keanu Reaves ! ^^)

    Aimé par 1 personne

    • Oooh, je ne connaissais pas du tout Maurice, je note, merci ! Et comme quoi, tu as eu l’œil :p

      J’avoue que j’ai vu pas mal d’avis assez mitigés sur La Forme de l’eau avant de le voir donc je n’ai pas été déçue mais je comprend qu’il puisse sembler assez classique. Je ne connais pas si bien del Toro, mais le Labyrinthe de Pan était l’un de mes films préférés au lycée et j’ai gardé beaucoup d’affection pour le réalisateur 🙂 Crimson Peak est assez classique mais c’est un joli hommage et j’avais bien aimé, on m’a dit aussi que l’échine du diable est super (mais je ne l’ai toujours pas vu). Après, j’avais plutôt aimé Hellboy et Pacific Rim, sans en garder un grand souvenir non plus. Je te conseille surtout de regarder le labyrinthe de Pan comme tu l’avais prévu, tu me diras ce que tu en auras pensé 🙂

      Oui, c’est vrai que les personnages de Dans un recoin de ce monde sont très similaires aussi, je m’y suis un peu perdue, comme toi… mais comme tu dis, c’est poignant mais ni lourd, ni glauque !

      Oooh ça serait chouette que tu fasse ça, je suis toujours en recherche de DVD à emprunter à la médiathèque donc je pourrais étoffer un peu la liste d’envies ! (D’ailleurs, le prochain que je prévois de voir est 120 battements par minutes :))

      Ah mais j’adore aussi mes Doc connotées ado, mais disons que je ne peux pas les porter pour chaque occasion non plus malheureusement, alors que les basses sont plus versatiles :p
      Oooh, c’est dommage ça ! Vérifie quand même les soldes si ça te fait vraiment envie, certains modèles sont parfois soldés à plus de 50%, ça peut valoir le coup pour tester 🙂
      (Les thèses sont encore partagées entre « Keanu Reaves est un vampire » ou « Keanu Reaves est un voyageur du temps » mais maintenant tu connais la vérité :p)

      Aimé par 1 personne

      • J’adore James Ivory ! Howards End, Chambre avec vue, Maurice, Les vestiges du jour. J’aime beaucoup ! Et j’ai été vraiment surprise le jour où j’ai appris qu’il était américain avec autant de films sur la société britannique !

        J’ai bien aimé La forme de l’eau, je ne parlerais pas de déception, mais oui, il est assez classique et prévisible à mon goût. Je rajoute Crimson Peak et L’échine du diable à la liste alors, après Le labyrinthe de Pan.

        Ah, 120 bpm ! J’espère que tu aimeras, ce film a été un tel coup de coeur !
        Pour l’instant, je ne sais pas de quel film je vais bien pouvoir parler. Je ne regarde que des classiques que tout le monde aura vu (sauf moi) (genre Forrest Gump ce week-end) ou des films qui me vident l’esprit (tu vois, le genre de films que j’aime bien sur le moment parce que je ne veux rien d’autre mais avec lesquels je serai peut-être plutôt rude si je devais faire une critique objective). Bref, wait and see.
        D’ailleurs je comptais sur la médiathèque de mon nouveau village pour découvrir de nouveaux films, mais le rayon est minuscule ! Ça change tellement après le choix quasi illimité de Paris ! ^^

        Oui, je comprends qu’elles soient plus passe-partout !
        (D’accord, la science n’est pas encore fixée sur son cas, je vois ! ^^)

        Aimé par 1 personne

        • J’adore lire les avis de ceux qui découvrent les classiques (j’ai vu Jurassic Park l’an dernier, toujours pas E.T., donc je serais bien mal placée pour te jeter la première pierre en plus), on est jamais à l’abri d’une découverte !
          Je vois tout à fait le genre de film, j’en regarde beaucoup dans le genre aussi (Netflix sont les rois pour les films qui vident l’esprit et qu’on oublie deux heures plus tard je trouve)

          Aimé par 1 personne

  2. Tu m’apprends que Janelle Monae a sorti de nouvelles chansons ! J’irai écouter ça ce weekend. (et Cold War est une super chanson – ça me donne envie d la ré-écouter !)
    Crystal Castle, euh… Je crois que j’avais commencé à écouter sans approfondir… Je vais peut-être réparer mon erreur.

    La non-cinéphile que je suis ne peut pas trop commenter le reste, aha. Bien que je suis bien d’accord avec toi concernant Black Panther : ça fait chier les suprémacistes blancs, et ça c’est génial ! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. C’est toujours un plaisir de lire tes articles et il faut aussi que ça reste un plaisir pour toi de les écrire. Tu ne recevras donc qu’un léger blâme concernant ce manquement d’un mois 🙂

    Plus sérieusement, les Miscellanées sont les articles auxquels je réagis le moins parce que je suis tellement accro à la lecture que je consacre très peu de temps à la musique, aux films ou aux séries (ça prend sur le temps de lecture!).

    Mais, grâce à toi j’ai appris qu’il existait des Doc basses (oui, s’intéresser à la mode, ça prend aussi sur le temps de lecture), je suis amoureuse de ta robe « de sorcière » et peut-être bien que je poserais mon livre 5 minutes pour (re)découvrir Janelle.

    Aimé par 1 personne

    • Héhé, merci pour ton indulgence !

      Ravie de t’avoir fait découvrir deux trois trucs alors ! Il existe même des sandales Doc d’ailleurs, mais je n’en suis pas à ce stade…
      Au pire, la musique a l’avantage de pouvoir s’écouter sans décrocher de son roman 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s