Miscellanées #12

Voici une douzième édition des Miscellanées un peu tardive (j’ai honteusement zappé celle du mois dernier par manque de motivation) !
Je pense d’ailleurs rester sur ce rythme moins fréquent : j’ai parfois l’impression que les Miscellanées phagocytent mes autres articles (avec C’est le 1er, ça fait tout de même deux articles mensuels, ce qui est beaucoup quand j’en écrit en moyenne un par semaine… et je préfère nettement garder le bilan littéraire) ! Je parlerais également de moins de sujets différents à chaque fois, pour les présenter plus longuement. On verra à la longue ce qui convient le mieux, mais en partageant mes découvertes non littéraires une fois tous les deux ou trois mois je devrais écrire des articles plus complets, plus longs et avec plus grand plaisir.
J’espère que cela vous plaira, n’hésitez pas à partager vos avis et suggestions 🙂

Musique

musique.png

La meilleure nouvelle musicale des derniers mois, c’est le retour de Janelle Monáe avec deux singles annonçant son futur album. J’adore cette artiste depuis l’été 2010, quand un ami m’a fait découvrir le clip de Cold War : amour instantané pour cette chanson et son deuxième album, The ArchAndroid, qui figure encore aujourd’hui parmi mes préférés. Le reste de son oeuvre me plaît tout autant ; Janelle a un talent fou pour mélanger R&B, hip-hop, funk, rock, rap… Et arrive à être en plus une actrice talentueuse.
Pour la découvrir, n’hésitez pas à vous pencher sur ses clips (racontant des histoires un peu folles sur fond de SF et cyber-punk) mais aussi sur son passage au Grand Journal il y a quelques années (je le regarde encore régulièrement, c’est un condensé de bonne humeur).
Bref, tout ça pour revenir à son actualité : Make Me Feel est un hymne à la bisexualité qui rend hommage à Prince, Django Jane un morceau de rap aux paroles vraiiiment cool, engagées et référencées. Vivement le 27 avril et la sortie de l’album complet !Lire la suite »

Publicités

3 essais féministes à découvrir

bell hooks.png

C’est le 8 mars, journée internationale des droits des femmes (et pas du « ouin ouin et les hommes alors » comme certains paraissent le confondre chaque année).

Si l’an dernier j’en profitais pour vous présenter trois romans à sensibilité féministe écrites par quelques unes de mes autrices préférées, cette année je vous propose trois essais. Les textes de non-fiction sont parfois un peu boudés, précédés par une image universitaire et difficile d’accès, à tord ou à raison. Rien de tout ça ici, puisque ces essais se lisent presque comme des romans si le sujet vous intéresse, et je les ai tous dévorés !
J’ai décidé de ne pas vous parler des classiques les plus connus : je pense que personne n’a plus besoin de présenter Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir (qui a en plus pas mal vieilli dans certains de ses chapitres, notamment quand elle parle d’homosexualité) ou d’Une Chambre à Soi de Virginia Woolf.
J’espère que cela vous intéressera !
Lire la suite »

C’est le 1er, je balance tout ! #13

En février j’ai fêté à la fois mon anniversaire et celui du blog, ça a été un chouette mois qui est passé très, très rapidement ! Côté lecture j’ai repris cette semaine Jérusalem d’Alan Moore après une petite pause à la fin de la première partie. C’est un truc assez fou, je commence à cerner mieux où l’auteur veut nous emmener et j’ai hâte de pouvoir vous en parler plus en détail (mais au train où je vais, il ne sera pas terminé avant avril/mai). En parallèle je me concentre sur des lectures plus courtes histoire de ne pas saturer, les prochains pavés attendront la fin de Jérusalem !

Sur ce, voici comme d’habitude le bilan mensuel (dont les règles sont rappelées sur le blog de Lupiot). Si mon avis sur l’un des livres affichés dans l’image bilan vous intéresse, n’hésitez pas à me le demander en commentaire. Pas beaucoup de liens ce mois-ci : j’ai eu moins de temps que d’habitude à consacrer à mes lectures internet et j’ai en plus oublié d’en sauvegarder la plupart, oups !

jebalancetout13.png
En février j’ai lu 7 romans, 3 mangas, une pièce de théâtre et un essai

Lire la suite »

Un an de blog !

1anblog.png
Moi brainstormant le prochain article du blog : vue d’artiste

Ça y est, un an s’est passé depuis mon tout premier article. Un an au cours duquel je me suis dit encore et encore « mais pourquoi je ne me suis pas lancée plus tôt ? » tant j’ai fait de belles découvertes et été enrichie par vos échanges.
Avoir un blog, c’était une envie de très longue date que je repoussais sans cesse : peur de ne pas être intéressante, de ne rien apporter, flemme aussi… c’est un peu avant mes 25 ans que je me suis dit que non, tout de même, ça n’allait rien me coûter de me lancer. Au pire j’abandonnerai, les enjeux n’étaient pas bien élevés ! Je me suis appliquée ensuite ; trouver le nom du blog (qui a été une évidence dès qu’il m’est venu à l’esprit) ; créer le logo (ça a été long, ça, et ponctué de nombreux essais plus ou moins colorés – finalement ce noir et blanc me convient parfaitement pour le moment) ; écrire, évidemment, le principal ; lire vos réactions et vous répondre, le plus agréable et valorisant du blog.

Merci de m’avoir accompagnée durant cette année, certain·e·s depuis le tout premier article, d’autres depuis quelques jours seulement : vous êtes la motivation principale qui fait que ce blog est encore là, vivant.
Et si vous avez l’envie de lancer votre propre blog, foncez 🙂

Aujourd’hui voici donc le bilan de cette année (et pour l’écrire, j’ai piqué pas mal d’idées à celui de Récolteuse de Mots, merci à elle).Lire la suite »

Inio Asano – Être et mal-être

inio-asano.png

Je vous parle aujourd’hui l’un de mes auteurs de mangas préférés, en espérant je l’espère vous donner envie de le découvrir. Inio Asano est déjà plutôt connu dans le monde des mangas « indépendants », au Japon mais aussi en France où il s’est bâti une certaine considération (plus critique que commerciale d’après ce que j’ai pu lire à droite à gauche).
Attention, avec le mangaka vous risquez d’être plongés dans une vision réaliste mais plutôt pessimiste du monde et de la jeunesse : vous voilà prévenus.

Lire la suite »

7 lectures Hivernales

froid.png

L’hiver est bien entamé et le temps se fait parfois long avant le retour des beaux jours et des verres en terrasse. D’ici l’arrivée du printemps, autant profiter encore un peu des charmes de la saison : pour moi, lire un bon livre dépeignant des températures glaciaires n’a jamais autant de charme qu’à cette période ! Pour lire les aventures de ceux qui bravent le froid, rien de tel que d’être bien installé dans le confort de son chez-soi, en pyjama moelleux ou sous un plaid, avec un thé ou un chocolat chaud, accompagné par le vent qui souffle ou la pluie qui frappe sur les fenêtres.

C’est pourquoi je vous propose quelques romans dans le thème et pour tous les goûts, à déguster bien au chaud !
Lire la suite »

Les Classiques

classiques.png

Bonjour à tous ! Aujourd’hui j’ai décidé de reprendre un questionnaire repéré chez Victoria de Mango & Salt et de vous parler classiques.
Mais qu’est ce que c’est qu’un classique ? Eh bien Jamy, pour moi un classique c’est avant tout un livre dont la réputation et l’influence n’est plus à faire. Il date donc bien souvent d’il y a plus de cinquante ans mais pas forcément ! Je considère par exemple Harry Potter comme un classique au vu de l’influence incroyable que le roman a eu sur la littérature, toutes les études qui sont déjà conduites dessus… et le fait qu’il soit encore et toujours découvert et lu avec autant de plaisir par les nouvelles générations.

Ça a toujours été un pôle principal de mes lectures et ce depuis le début du collège, alors que je ne savais pas bien comment m’occuper et que j’étais chez ma grand-mère. Mon père, fan de Zola, m’a alors mis L’Assommoir dans les mains en me disant que ça serait une lecture légère et amusante pour l’été (oui oui) ; j’ai adoré et depuis je n’ai pas arrêté, mis à part au lycée où être obligée de les lire m’a temporairement dégoûtée.
Les classiques sont d’ailleurs souvent précédés d’une image ennuyeuse de lecture compliquée, et il faut dire que les voir reléguer en lectures obligatoires n’aide pas vraiment (j’ai lu Madame Bovary comme une purge, luttant pour finir chaque chapitre à temps pour le prochain cours).
C’est pourquoi, comme pour tout : ne vous forcez pas, jamais, que ce soit un classique ou non. C’est bien plus simple d’aimer ce que l’on choisit !

Lire la suite »

C’est le 1er, je balance tout ! #12

Janvier est derrière nous, enfin (ce mois est déjà plutôt long et pénible de base mais j’ai en plus été malade trois semaines D:). Niveau lecture j’ai fait de très belles découvertes mais je me suis aussi beaucoup éparpillée et c’est la première fois que ça m’arrive depuis bien, bien longtemps (voire peut-être la première fois tout court) ; à la fin du mois j’avais cinq lectures en cours !
La raison est simple : je lis depuis deux ou trois mois un essai d’Umberto Eco qui me suit pendant mes trajets quotidiens ; je me suis lancée dans un autre essai féministe que je lis de temps à autre ; j’ai commencé un recueil de poésie que je sors à l’occasion ; je suis en plein dans Jérusalem d’Alan Moore qui est bien mais dense et j’en lis donc rarement plus d’un chapitre par jour ; j’ai une dernière lecture plaisir de romans courts ou bande-dessinée, plus légère pour les cas de fatigue. J’aime finalement plus jongler entre les lectures que je ne le pensais (le fait qu’elles soient toutes très différentes me permet de ne pas me perdre) mais je me demande combien de temps je garderai ce rythme !

Sur ce, voici comme d’habitude le bilan mensuel (dont les règles sont rappelées sur le blog de Lupiot). Si mon avis sur l’un des livres affichés dans l’image bilan vous intéresse, n’hésitez pas à me le demander en commentaire.

jebalancetout12.png
En janvier j’ai lu 7 romans, 2 mangas, 2 BD et terminé un essai

Lire la suite »

Je suis un chat – Natsume Sōseki

je_suis_un_chat.png

Ou : Faut-il se renseigner sur les auteurs avant de les lire ?

Ma première lecture de l’année est mitigée ; à la fois drôle, cynique, pleine de critique envers la société japonaise et les humains sur notre planète ; en même temps écrite par un auteur dont les convictions rendent l’interprétation de son humour compliquée.
Aujourd’hui je vous parle d’un roman qui serait excellent si je le prenais hors contexte mais aussi d’un questionnement que je me pose depuis longtemps et qui est tout à fait d’actualité : peut-on séparer l’oeuvre de l’auteur ?
Lire la suite »

Miscellanées #11

Dernières découvertes de 2017, premières de 2018.
Cette année, ma seule résolution culturelle est de regarder plus de films. J’étais très cinéphile du collège jusqu’au milieu de mes études supérieures et petit à petit j’ai perdu l’habitude d’aller au cinéma, de guetter les nouveautés ou juste de lancer un film chez moi au profit des séries, qui constituent la majeure partie de mes découvertes.
Je trouve ça un peu dommage puisque j’aime toujours le cinéma ; c’est dommage de ne plus découvrir grand chose simplement par flemme ! En 2018, je me motive et j’essaye de regarder un ou deux films par semaine au minimum.

En attendant, voici les découvertes non littéraires du mois !

Strasbourg

strasbourg.jpg

J’ai passé deux jours à Strasbourg juste avant Noël (very cliché), ville que je ne connaissais absolument pas. Tout le monde me l’avait dit et j’ai pu le constater, Strasbourg est une très jolie ville pleine de charme. Son centre ville fait presque « faux », maison de poupée géante tant c’est joli et propre !
Il a fait aussi sacrément froid et pluvieux, mais pas un signe de la neige que j’attendais tant (rien n’est tombé à Lyon -jalousie envers le reste de la France- donc je comptais sur Strasbourg pour m’apporter ma dose de poudre blanche).

À Strasbourg j’ai donc fait la touriste et cumulé les activités clichées : manger une flammekueche (à la grenade, au Troquet des Kneckles que je vous conseille pour le lieu autant que la cuisine), fait un tour de navette fluviale en remontant jusqu’aux institutions européennes, fait un tour au marché de Noël et visité la cathédrale.
J’ai également mangé dans une adresse conseillée par une amie et que je vous conseille donc à mon tour : Bistrot et Chocolat, une brasserie à la délicieuse cuisine végétarienne qui officie également comme salon à chocolat. La carte des chocolats chauds est la plus fournie que j’ai jamais vu (concept de génie) et je me suis laissée tenter par une dégustation de chocolats chauds avec trois petites tasses : chocolat blanc, au lait et noir, à prendre dans l’ordre. Une super découverte !

Et puis bien sûr je me suis laissée perdre dans les ruelles à vagabonder plus ou moins au hasard, parce que c’est tout de même une super méthode pour découvrir une ville.Lire la suite »