Les coulisses de la critique

coulisses1.png

Aujourd’hui, voici un petit article un peu particulier puisque je ne vais pas parler de littérature, mais du blog et de ses rouages. J’ai piqué le concept à Fictionista, qui m’a fait réaliser à quel point le sujet était plus intéressant que je ne l’aurais cru.
C’est la première fois que je mentionne concrètement comment je gère Histoires Vermoulues, et j’espère que ça vous intéressera de découvrir un peu l’envers du décor !

Lire la suite »

Publicités

Ces livres que je ne lirai jamais

Aujourd’hui on va parler des choses qui fâchent. Sortez les fourches et les piques, je vais faire preuve de toute la mauvaise foi possible puisque je vais vous présenter quelques livres que je ne lirai… probablement jamais. Pour certains ça part d’un a priori complètement gratuit, pour d’autres c’est un peu plus justifié, dans tous les cas j’ai probablement tort de passer à côté de ces œuvres mais tant pis, je les boude !
Avant tout, petit rappel nécessaire : je ne veux pas lire ces textes, parfois je les juge même très fort (bouuuh pas bien) mais en aucun cas je ne juge celles et ceux qui lisent et aiment ces livres, ce sont deux choses bien différentes. Si mes préjugés sont complètement faux, libre à vous de venir me tirer les bretelles en commentaires d’ailleurs 🙂
J’ai piqué sans aucune honte l’idée de cet article à la Récolteuse de Mots (merci à toi), n’hésitez pas à présenter à votre tour les romans que vous fuyez !

Lire la suite »

Les Classiques

classiques.png

Bonjour à tou·te·s ! Aujourd’hui, j’ai décidé de reprendre un questionnaire repéré chez Victoria de Mango & Salt et de vous parler classiques.
Mais qu’est-ce que c’est qu’un classique ? Eh bien Jamy, pour moi un classique c’est avant tout un livre dont la réputation et l’influence n’est plus à faire. Il date donc bien souvent d’il y a plus de cinquante ans, mais pas forcément ! Je considère par exemple Harry Potter comme un classique au vu de l’impact incroyable que le roman a eu sur la littérature, toutes les études qui sont déjà conduites dessus… et le fait qu’il soit encore et toujours découvert et lu avec autant de plaisir par les nouvelles générations.

Ça a toujours été un pôle principal de mes lectures et ce depuis le début du collège, alors que je ne savais pas bien comment m’occuper et que j’étais chez ma grand-mère. Mon père, fan de Zola, m’a alors mis L’Assommoir dans les mains en me disant que ça serait une lecture légère et amusante pour l’été (oui oui) ; j’ai adoré et depuis je n’ai pas arrêté, mis à part au lycée où être obligée de les lire m’a temporairement dégoûtée.
Les classiques sont d’ailleurs souvent précédés d’une image ennuyeuse de lecture compliquée, et il faut dire que les voir reléguer en lectures obligatoires n’aide pas vraiment (j’ai lu Madame Bovary comme une purge, luttant pour finir chaque chapitre à temps pour le prochain cours).
C’est pourquoi, comme pour tout : ne vous forcez pas, jamais, que ce soit un classique ou non. C’est bien plus simple d’aimer ce que l’on choisit !

Lire la suite »

Code de la route littéraire

code_de_la_route_littéraire.png
Sur la Route – Walter Salles (2012)

Me voilà aujourd’hui pour un petit questionnaire proposé il y a quelques mois par la Récolteuse de Mots… qui risque de faire beaucoup rire ceux qui me connaissent dans la vraie vie puisque j’ai vingt-cinq ans et je n’ai ni mon permis ni mon code ! (J’ai toujours trouvé de très bonnes excuses pour ne pas le passer, entre études parisiennes et problèmes d’équilibre, mais au fond la raison principale est simple : ça me saoule. Malheureusement, mes bonnes raisons s’évanouissent peu à peu à néant et il va bien falloir que je m’y mette sérieusement.)
J’ai franchement hésité à y répondre puisque cet article présage quelques rires moqueurs mais fi des rageux, je me sacrifie héroïquement pour la littérature !Lire la suite »

Mon rapport à la lecture

habitudes_lectrice_walter_launt_palmer
L’Après-midi dans le hamac, Walter Launt Palmer (1882)

Aujourd’hui je vous parle de mes habitudes de lectrice avec quelques questions proposées par Ambroisie du joli blog Envole de Pages. J’y réponds pendant une période un peu vide niveau lectures (même si ça reprend doucement depuis le début de la semaine). Ça tombe finalement très bien : je trouve très plaisant de parler de lecture et non de livres précis.
Le sujet est de toute manière vaste et passionnant, puisqu’il y a autant de rapport à la lecture que de lecteurs. J’espère pouvoir lire le vôtre par la suite !Lire la suite »

Je suis une fan girl

fan_girl.png
Intérieur avec une jeune fille en train de lire, Peter Ilsted (1908)

Je vous retrouve aujourd’hui pour un questionnaire un peu atypique grâce à Ambroisie, qui m’a chargée de le compléter à la fin de ses propres réponses… mi-mars. Mieux vaut tard que jamais !


1) Si tu avais la possibilité de correspondre avec un auteur, lequel choisirais-tu ?

Goliarda Sapienza, sans aucune hésitation.
Je pense que mon admiration pour sa plume et sa personnalité commence à être plutôt claire. J’adorerais correspondre avec elle, lui raconter ma vie, obtenir de ses conseils, débattre de choses et d’autres, d’autant pour le moment je n’ai pas découvert d’autre auteur ou autrice avec qui je me sente autant en phase avec les idées. J’ai hésité avec Simone de Beauvoir mais elle a un poil trop vieilli sur certains aspects, alors que Goliarda me paraît encore en avance sur son temps.
Et puis la cerise sur le gâteau c’est que lui écrire me permettrait d’avoir toujours de nouveaux textes à lire d’elle, parce que quand j’aurai terminé sa bibliographie je me retrouverais fort dépourvue.
Lire la suite »

Les lectures d’une vie

robyn-budlender-112521Hello !

Et voilà, ça commence ici. Depuis le temps que je me disais “ah, si j’avais un blog, je parlerais de ci, de ça”… eh bien ça y est, j’ai un blog.

Et puisqu’il faut bien débuter quelque part, j’opte pour la solution de facilité en reprenant un questionnaire littéraire piqué chez Charlotte de U Lost Control. Very feignasse, pas très pro.

1) Quel est le premier livre que vous ayez lu ? À quel âge ?
Impossible de répondre précisément à la question (le saviez-vous ? à l’époque, Sens Critique et Goodreads n’existant pas, les gens n’avaient aucune possibilité de retracer leurs lectures) mais je peux partager mes premiers souvenirs de lecture !
Je me souviens de Tistou les Pouces Verts de Maurice Druon, lu probablement au CP/CE1, qui m’avait époustouflée par sa poésie et sa philosophie (la guerre, c’est mal). Le roman est un chouïa mièvre et un peu mystique, mais cet enfant qui peut faire pousser des fleurs à l’aide de ses pouces m’a fascinée et donné l’impulsion pour me mettre au jardinage et aux herbiers (passion n’ayant pas duré plus de deux semaines, mais tout de même).
À peu près à la même époque, j’ai lu La Petite Princesse de Frances Hodgson Burnett. Pour le coup, celui-ci a été lu, relu et rerelu ! Mon édition Folio Junior est toute tâchée de Nutella des goûters, cornée et jaunie. Il m’a tant influencée qu’enfant, pour m’endormir le soir, je m’imaginais dans un grenier délabré à vivre le romanesque de la vie de l’héroïne (en zappant que ladite héroïne a une vie sacrément pourrie dans le roman).
C’est, avec les Harry Potter et Deux pour une d’Erich Kästner (qui m’a fait longtemps rêver d’avoir une jumelle) LE livre qui a façonné mes premières années de lectrice.

Lire la suite »