All of them witches – 9 livres pour Halloween

witches_grasset.png
Trois femmes et trois loups – Eugène Grasset (1892)

Halloween approche, enfin 🎃
L’an dernier, je vous avais concocté une petite sélection sans thème particulier en guise d’introduction (oui, j’ai déjà une liste d’idées pour Halloween qui devrait couvrir au minimum les cinq prochaines années)(j’aime beaucoup Halloween).
Cette fois-ci, sortez vos chaudrons et vos bouquets de sauge, préparez vos balais et envoûtez vos chapeaux : je vous propose de passer Samhain en l’excellente compagnie des sorcières !

Cela tombe en plus très bien puisque ces temps-ci (le phénomène s’amorce depuis quelques années déjà) il y a un véritable retour en force de la figure de la sorcière. Que ce soit dans ses interprétations féministes ou dans ses aspects les plus mystiques, cet engouement n’est pas pour me déplaire. Après tout, cela fait vingt ans que la sorcellerie me fascine (un certain Harry Potter n’est pas étranger à cet intérêt) et avoir autant de matière à disposition, ce n’est que du bonus.
Sur ce, voici une petite sélection de neuf œuvres pour vous mettre dans une ambiance de sorcellerie plus ou moins accommodante, selon vos envies pour Halloween.
Bonne lecture !

Suspiria – Goblin ♫
Lire la suite »

Publicités

Miscellanées #14

Wouhou, plein de sorties culturelles à signaler depuis juin dernier !
Je garde donc les films, séries et autres découvertes faites depuis plus de deux mois en réserve pour vous en parler cet automne (vivement l’automne) : aujourd’hui, je vous parle d’un concert, d’une pièce de théâtre, des studios Harry Potter et d’une exposition lyonnaise aux frontières du surnaturel.

Concert – Seu Jorge

seujorge.png

Je parlais brièvement de Seu Jorge en mars, eh bien en juillet j’ai pu le voir sur scène, aux nuits de Fourvière, pour un concert de toute beauté !
Le chanteur était accompagné par l’orchestre national de Lyon, donnant un côté encore plus majestueux à ses chansons… même si j’avoue que j’aimais déjà beaucoup la simplicité de la guitare et sa belle voix. C’était très beau avec l’orchestre, mais c’était déjà très beau à la base et le concert ne m’aurait pas déplu sans accompagnement !
Seu Jorge semble en plus adorable, il a raconté plein de petites anecdotes, entre deux chansons, sur sa vie, le tournage de La vie Aquatique et la façon dont on lui a proposé de faire ces reprises et d’apparaître dans le film (le mec a côtoyé de près Cate fucking Blanchett, Bill Murray, Owen Wilson…. je suis peut-être un peu jalouse). Il a fait un très bel hommage à David Bowie et certains instants de concerts étaient vraiment magiques. Le public était en plus survolté, la communauté brésilienne de Lyon étant venue accompagnée de moult drapeaux, et les coussins ont volé avec entrain avant le rappel (pour les non-lyonnais, apprenez que le lancer de coussin en fin de spectacle à Fourvière est une tradition locale).
Bref, un concert pile comme je le voulais, plein de joie et de symbiose cosmique musicale ♥

Seu Jorge & l’Orchestre National de Lyon
Vu aux Nuits de FourvièreLire la suite »

Miscellanées #13

Voici aujourd’hui une pause dans les sujets littéraires pour parler de tout, sauf de livres. Je vais même uniquement parler culture aujourd’hui, avec mes découvertes théâtre, séries et films des deux derniers mois ! 

Théâtre – Les Chatouilles

chatouilles.png

Je n’étais pas allée au théâtre depuis l’an dernier, au festival d’Avignon : autant je suis toujours très heureuse d’avoir quitté Paris, autant les opportunités de voir des pièces de théâtre se sont considérablement amoindries depuis. Durant mes études, j’ai pu faire régulièrement des découvertes au hasard (et pas cher), n’ayant que l’embarras du choix : Alexis Michalik, Audrey Vernon, la Comédie-Française… bref, j’étais contentée. Depuis, je me dis sans cesse que je devrais regarder la programmation lyonnaise pour retourner enfin au théâtre, et c’est donc en toute logique que j’ai assisté à ma première pièce depuis l’été dernier à Rodez, en Aveyron.

Comme d’habitude avec le théâtre j’y suis allée sans rien savoir, et quelle claque ! Les Chatouilles est un spectacle seul en scène d’Andréa Bescond, ancienne danseuse racontant les viols dont elle a été victime lorsqu’elle était petite fille. Le sujet est donc très (très) dur, l’autobiographie mêle danse, introspection et humour parfois très grinçant. L’actrice est parfaite et a terminé la représentation avec un rappel bienvenu de sensibilisation sur les violences pédophiles, la pièce est bien écrite, touchante et même drôle, le spectacle passe très vite.
Si j’avais un léger bémol à abordé, ce serait sur certaines scènes que j’ai trouvé à la fois un peu longues et incomplètes : les scènes concernant sa prof de danse, qui a manifestement tenu un rôle important dans sa vie, sont surtout montrées sous un angle humoristique où la petite fille est un personnage secondaire (voire figurant). J’aurais aimé en savoir plus sur leur relation et voir moins de blagues sur les élèves du cours de danse.
Mais c’était si poignant que c’est vraiment chipoter, et je vous conseille vivement de voir cette pièce si l’occasion se présente ! À noter d’ailleurs qu’un film adapté de cette pièce sortira en septembre prochain au cinéma.

Les Chatouilles ou la danse de la colère
Andréa Bescond
Vu à la Baleine, à RodezLire la suite »

Jolies Choses #5

Nous sommes à la moitié de juillet et j’ai l’impression de ne pas m’être posée cinq minutes depuis le début du mois. Très sympa pour faire des découvertes, un peu moins pour prendre le temps de les coucher par écrit !
Bref, entre deux voyages (rien de bien exotique ni très loin de mon périmètre lyonnais) voici mes coups de cœur non-littéraires depuis mi-juin.

Diploid

diploid

Comme d’habitude, un coffee-shop lyonnais !
Situé à deux pas de l’Hôtel de Ville et de l’Opéra, ce lieu ultra joli permet de prendre son petit-déjeuner (j’ai testé les pancakes et mama mia qu’ils sont bons), son déjeuner (le plat du jour est ultra copieux et délicieux) ou de se poser pour un café, un thé ou une pâtisserie. Les prix sont un poil élevés mais les assiettes sont bien fournies et c’est de toute manière compliqué de trouver un meilleur rapport qualité-prix dans le quartier.
Le café est grand et son atout est sans hésiter sa petite cour intérieure très agréable et ombragée. Le service est en plus adorable, bref, une bonne surprise que je retiens !

Diploid
18 Rue de la Platière, 69001 Lyon
Ouvert tous les jours du matin à 19h
Compter entre 8 et 11 euros pour une formule petit déjeuner, entre 12,50 et 15,50 euros pour un menu à midi
Lire la suite »