Le livre d’un été – Tove Jansson

tovejanssonlivreété.png

Je voulais découvrir Tove Jansson depuis que j’ai découvert sa biographie, dessinée par Pénélope Bagieu dans Les Culottées. L’autrice est principalement connue pour sa série jeunesse Les Moomins, mais sa vie est loin de se résumer à ça et je vous défie de lire son histoire sans vouloir plus la découvrir !
C’est quelques années après, au cours d’un petit tour dans ma librairie préférée, que je suis tombée au hasard sur ce court roman de moins de deux-cents pages ; en passant à la caisse, la libraire a semblé heureuse et surprise, me promettant un doux moment de lecture.
Elle avait tout à fait raison, et j’espère pouvoir à mon tour vous faire découvrir cette courte parenthèse littéraire.

Mais de quoi ça parle ?

Sophie passe ses étés chez sa grand-mère, une femme un peu excentrique, habitant une grande maison sur une île finlandaise.

La grand-mère, qui avait passé sa vie à économiser, avait un faible pour le gaspillage. Elle vit le marais, les tonneaux et la moindre crevasse de la roche se remplir d’eau et déborder. Elle regarda les matelas qu’ils avaient mis dehors pour les aérer et la vaisselle qui se lavait toute seule. Elle soupira de bonheur et, plongée dans ses pensées, elle remplit une tasse d’eau potable et la versa sur une pâquerette.

Mon avis

Le livre d’un été est un texte doux et poétique, dont l’intérêt réside avant tout dans son ambiance et ses jolies descriptions. On ressent l’été, l’atmosphère bien particulière des vacances, le vent chaud et doux, les orages et l’aventure dans le jardin ; par moment j’ai eu l’impression de lire Colette ou George Sand, dans leurs passages les plus bucoliques. Et puis comme ces autrices, Tove Jansson fait preuve de beaucoup d’humour un peu pince-sans-rire. Bravo à la traduction donc, je n’ai pas pu faire de comparatif avec la version originale mais c’est un délice à lire en français !
La prose est fluide, légère et très délicate, rendant à la perfection la nostalgie des instants de l’enfance.

Sur le fond, c’est la relation entre la grand-mère et sa petite fille qui donne tout le sel au roman. Sophie est une enfant qui semble assez réelle, aussi attachante qu’elle peut être agaçante par moment. Sa manière de voir les choses et ses répliques pleines de plus ou moins de mauvaise foi sonnent très juste (même si je ne m’y suis pas du tout reconnue, n’ayant jamais été de mauvaise foi de ma vie évidemment). Mais ma chouchoute, c’est bien la grand-mère, dont le passé se devine par bribes à travers son humour, son excentricité et sa gentillesse un peu bourrue. Un joli personnage que j’aurais bien voulu suivre plus longtemps !

C’est un livre assez étonnant dans sa gestion du temps, qui n’est pas vraiment explicite. Il passe sans que l’on s’en rende compte, et seulement quelquefois que le lecteur est invité à se poser et à estimer les années passées. L’été, l’enfance, la vieillesse… cela nous transporte vraiment hors du temps et j’ai eu la sensation de lire une petite parenthèse (qui m’a fait beaucoup de bien puisqu’en parallèle je suis en plein dans Jérusalem d’Alan Moore, ze pavé monumental et exigeant ultime).

Tout ceci peut le faire paraître un peu anecdotique mais sous ses abords éthérés, c’est une image tellement douce et réelle que cette petite bouffée de poésie va m’accompagner encore longtemps, je le pense.

tovejansson.png
Tove Jansson

Bref, Le livre d’un été est une vraie parenthèse, qui pourra sembler un peu ennuyeuse ou très anecdotique à certain·e·s, douce et touchante à d’autres. Ça ne changera certes pas votre vie, mais c’est apaisant : c’est déjà une belle réussite ! Et puis le roman se lit si vite que ce serait dommage de ne pas s’y plonger, pour avoir un avant-goût (précoce) de l’été.

Le livre d’un été – Tove Jansson (1972)


Sur le même thème et que je conseille :

  • Moi, Jean Gabin – Goliarda Sapienza : pour un récit court et onirique sur l’enfance, peuplé de personnages un peu excentriques. J’en ai déjà (beaucoup) parlé mais si vous ne le connaissez pas encore, c’est une vraie pépite à découvrir !
  • Quatre sœurs – Malika Ferdjoukh (2003) : pour certains passages hors du temps décrivant l’enfance, les aventures de l’été et la maison aussi magique et vivante que l’île de Sophie. C’est bien plus dynamique et riche en rebondissement que le roman de Tove Jansson, et donc plus adapté aux plus jeunes. J’adorais cette série quand j’étais enfant et j’ai l’impression qu’elle a toujours autant de succès ! (Je cherchais à la base un roman jeunesse -ou même adulte- décrivant une relation entre grand-mère et petit-enfant mais impossible d’en retrouver, c’est si rare que ça ?!)
  • Underwater – Yuki Urushibara (2016) : pour une parenthèse estivale pleine de douceur, jouant avec le temps et explorant les liens familiaux sur différentes générations. Le dessin des paysages est particulièrement beau et servi par une jolie édition grand format !

conseilstovejansson.png


Avez-vous déjà lu ce roman ?
Connaissez-vous d’autres textes sur les relations entre grand-mère et petite-fille ?

Publicités

8 réflexions sur “Le livre d’un été – Tove Jansson

  1. Ben voilà, gagné, j’ai vraiment très envie de le lire 🙂 et d’autant plus que j’ai déjà lu et aimé Moi, Jean Gabin (bien évidemment) et Underwater.
    J’adore ta photo de Tove Jansson. Quand je l’ai vue, ma première pensée a été « Oh, je veux être elle à cet instant précis », elle a l’air d’être tellement bien, souriante sous sa couronne de fleurs 🙂
    Je connais Quatre soeurs par le biais de la BD que j’ai souvent croisée et ouverte dans les librairies, sans franchir le pas de la lecture. Et je me suis rendue compte qu’il existait un autre livre avec le même titre, de Junichirô Tanizaki, qui me dit bien également.

    Aimé par 1 personne

    • J’ai craqué aussi pour cette photo, elle déborde presque de joie ♥
      Je suis quasiment sûre que ça peut te plaire, et plaire également à tes petits quand ils auront un poil grandi !
      L’autre Quatre Sœurs est un de mes romans japonais préférés, j’en ai déjà parlé sur le blog il me semble. Il devrait probablement te plaire, c’est un chef-d’oeuvre ! Attention par contre, la quatrième de couverture spoile toute l’histoire…

      J'aime

      • Mais oui, et il n’y a pas très longtemps en plus! Honte à moi!
        C’est un livre que j’avais repéré il y a longtemps et je me souviens maintenant qu’en voyant ton article, je m’étais dit que ça confirmait mon choix 🙂

        Aimé par 1 personne

        • Ahah, t’inquiète, j’ai une liste d’envie littéraire longuissime mais j’oublie à chaque fois d’où j’ai entendu parler du livre !
          Tu me diras ce que tu en auras pensé alors 🙂

          J'aime

  2. Moi aussi, dès que j’ai terminé ton article j’ai eu envie de lire ce livre !
    Et puis ta photo va parfaitement avec tes propos. Elle est juste superbe . La mer bleue et Tove Jansson qui a l’air merveilleusement bien …
    J’ai cherché un livre sur les relations grand-mère et petite fille mais je n’en ai pas trouvé. Par contre pour les relations entre un grand-père et son petit-fils je pense tout de suite au Petit Lord Fauntleroy . C’est un livre (et un film ) émouvant et plein de bons sentiments qui décrit les relations entre un grand-père bourru et son petit-fils adorable.
    J’ai lu les Quatre soeurs mais je ne me souviens plus du tout d’une grand-mère dans le livre 😉 il faudra que je le relise !

    Aimé par 1 personne

    • Tove Jansson est une sacrée personnalité, je pense que tu adorerais lire sa biographie, tout à fait dans l’esprit de cette photo fleurie !
      On m’a offert un roman (très mignon) sur une petite fille de 7 ans fan d’Harry Potter et sa grand-mère un peu barrée depuis donc ça fait deux, mais c’est vrai que le terreau des grands-pères a l’air plus occupé en littérature !

      Il n’y a pas de grand-mère dans Quatre sœurs, justement 😥 J’ai cherché un roman dans l’esprit, à défaut de garder le même thème !

      J'aime

  3. Oh je ne connaissais pas du tout mais ta chronique me donne très envie de lire ce livre ! Une parenthèse poétique et apaisante, on devrait toujours en avoir en réserve quand on s’attaque à des gros pavés ou quand simplement on en a besoin parce que voila. Merci pour la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s