C’est le 3, je balance tout ! #17

On est en juillet, damned ! où sont passés les six derniers mois ?

Le temps passe vite et le mois de juin plus encore : je l’ai vécu à cent à l’heure et le corollaire, c’est que je n’ai pas écrit un seul mot pour le blog. Oups !

Juillet sera donc peut-être un mois de pause bloguesque, au mieux de publications sporadiques. J’ai décidé de ne pas me mettre la pression, j’ai déjà assez de choses à gérer en ce retour de vacances (mais je reviendrais de toute façon en août, au rythme habituel).

Étonnement, malgré un emploi du temps ministériel, j’ai eu beaucoup de temps pour lire (il faut dire que j’ai pris beaucoup les transports, ça aide). J’ai lu un peu de tout et j’en suis bien contente : j’ai enfin pu me remettre un peu aux gros pavés des sagas de fantasy, youpi !

Si vous venez d’arriver et que vous ne connaissez pas le principe, c’est le premier, je balance tout est un bilan mensuel de lectures : top & flops des livres et sélection des articles préférés glanés sur la toile (on dit merci à Lupiot pour l’idée).

jebalancetout17.png
En juin j’ai lu : 9 romans et 2 mangas

Lire la suite »

Publicités

Autour du monde, elles écrivent

autour-du_monde.png

Voilà l’été !
L’occasion rêvée pour rester enfermée dans le noir jusqu’à septembre en s’aspergeant d’eau thermale toutes les trois minutes, pour maudire les moustiques et pour enchaîner bouquin sur bouquin.
Si, comme moi, vous n’avez aucun voyage sur une île paradisiaque prévu durant les mois de grosse chaleur, voici le challenge parfait. Et si vous partez mais que vous ne savez pas trop quoi glisser dans votre valise, voilà de quoi vous donner un peu d’inspiration.

Ce défi littéraire a été organisé par Éléonore B. et Une vie, des livres, un grand merci à elles pour cette chouette idée qui permet de partir à la découverte d’autrices du monde entier !
Le principe est simple : à chaque saison, partons à la découverte d’écrivaines d’une ou plusieurs région du monde. En plus de ça, le challenge propose de lire des classiques, autobiographies ou récits de voyage également écrits par des femmes.
Un beau programme dont le contenu est très libre et malléable : il n’y aucune date limite pour le commencer ni le finir et c’est vraiment ce qui m’a motivée à m’y lancer (les défis trop rigides j’ai déjà donné et c’est plus de stress que de plaisir).
Je ne sais pas quand je compléterais le challenge, mais j’ai bien envie de tenter le coup et de vous faire un petit bilan sur le blog de mon avancée de temps à autre ! (J’en parlerais probablement un peu plus sur Instagram, où j’écris – quand j’y pense – des avis un peu plus succins de mes lectures qu’ici.)

Lire la suite »

Un jour tu me reviendras – Lisa Kleypas

harlequin.png

Ou : Elle lit un roman Aventure & Passion, la suite va vous étonner.

Voici aujourd’hui ça va être un article un peu particulier puisque je l’ai écrit en même temps que je lisais le roman. Ce sont donc des impressions et découvertes complètement à chaud !
Ça faisait un bout de temps que je voulais tenter l’expérience, de préférence avec un genre que je ne lis pas. C’est chose faite avec ce superbe représentant de la romance : Un jour tu me reviendras de Lisa Kleypas. Pour cette courageuse investigation journalistique, je remercie ma mère, qui a fait le tri des bouquins les plus niais de sa bibliothèque et m’a gentiment offert celui ci.

Disclaimer : je n’ai rien contre la romance en général, pas même contre ses représentants les plus kitsch. La romance est un genre comme les autres, contenant des perles engagées ou pas, drôles ou pas, émouvantes ou pas… et ses petites merdouilles mal écrites.
Si j’ai choisi de lire celui-ci en particulier, c’est que je trouve sa couverture formidable et son résumé vraiment drôle. Ma mère l’ayant trouvé très mauvais, je me suis dit que ça serait mon plaisir coupable de mauvais livre, un truc que j’aime faire de temps en temps avec tous les genres. Je ne suis pas maso et je ne m’inflige rien du tout ; un peu à la manière des téléfilms de noël bien niaiseux en décembre, je m’attends à passer un bon moment en le lisant. (Et un de ces quatre, j’irai lire de la vraie bonne romance !)

Lire la suite »

L’horoscope littéraire 🔮

astrology.png

Approchez approchez, aujourd’hui sera plus occulte que d’habitude puisque ce sont les astres qui vous proposeront votre lecture idéale (rien que ça).
Peut-être l’avez-vous remarqué, mais les dernières années ont vu renaître un regain d’intérêt pour l’astrologie et, plus généralement, pour l’ésotérisme. Si mon côté cartésien est trop prononcé pour que j’y crois vraiment, il n’empêche que ces univers plus mystiques m’ont toujours intriguée, ne serait-ce que pour l’esthétique qui les entourent. Ma mère ayant en plus toujours eu des livres d’analyse de thèmes astraux et compagnie, je dois avouer que j’en garde un intérêt pas forcément avoué mais bien présent.
Ce qui m’amène donc au sujet du jour : les livres du zodiaque. Que vous soyez Taureau ou Gémeaux, vous trouverez un roman fait pile poil pour votre personnalité telle qu’elle est censée être. Si ça marche je suis une astrologue confirmée ; si ça ne marche pas, c’est évidemment à cause de votre ascendant ou de votre lune en Cancer !

Lire la suite »

C’est le 1er, je balance tout ! #16

C’est le premier juin et le premier rime avec rendez-vous lecture !
Si vous venez d’arriver et que vous ne connaissez pas le principe, c’est le premier, je balance tout est un bilan mensuel de lectures : top & flops des livres, oui, mais aussi sélection des articles préférés glanés sur la toile (on dit merci à Lupiot pour l’idée).

Le mois dernier je finissais Jérusalem d’Alan Moore, une grosse brique bien dense qui m’a bien occupée. Forcément, j’ai compensé cette lecture de grosse brique bien dense avec plein de BD et quelques livres (courts et pas trop difficiles à lire). L’envie de retourner aux gros romans commence à revenir et j’ai même des envies de sagas SF ou fantasy ; ça faisait longtemps (je crois que m’être fait conseiller Hyperion de Dan Simmons et les sagas de Brandon Sanderson au moins cent mille fois par autant de personnes différentes sur les derniers mois a joué).

jebalancetout16.png
En mai j’ai lu : 6 BD, 4 romans, un essai, un manga

Lire la suite »

Ne jugez pas un livre à sa couverture ?

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet superficiel mais pas trivial : les couvertures de livres et comment elles influencent (ou non) mes choix de lecture.
C’est donc un article complètement personnel et subjectif qui ne vous apportera peut-être pas grand chose… mais c’est un sujet qui n’est pas si souvent abordé quand on cause littérature, alors qu’il est pourtant passionnant (et permet de faire des jolies sélections de couvertures qui sont comme une caresse pour les yeux). Eh oui, parce que même si un roman, c’est avant tout le fond et non la forme, reste qu’il existe sur terre grâce à l’objet livre. Ce serait dommage de le négliger !

Lire la suite »

Jérusalem – Alan Moore

jerusalem.png

FI-NI.
Après environ trois mois de lecture et quelques mille-deux-cent pages format Bible englouties, je ne suis pas mécontente de pouvoir enfin ranger Jérusalem sur son étagère. Le voyage fut long et semé d’embûches mais je pense pouvoir dire qu’il valait le coup, ne serait-ce que pour la magnifique édition de chez Inculte et la couverture fascinante (même si un peu salissante – l’avoir laissée traîner trois mois sur ma table basse n’a pas dû aider -).
Je prend rarement autant de temps pour terminer un roman mais c’était ici nécessaire. Alors, bilan de l’expérience ?

Mais de quoi ça parle ?

Jérusalem, c’est le récit monde de vies s’imbriquant autour d’une ville ouvrière d’Angleterre, Northampton, où Alan Moore a toujours vécu.

Je suis mort quand j’étais tout petit. Ce qui fée que personne me tendait.

Lire la suite »

Miscellanées #13

Voici aujourd’hui une pause dans les sujets littéraires pour parler de tout, sauf de livres. Je vais même uniquement parler culture aujourd’hui, avec mes découvertes théâtre, séries et films des deux derniers mois ! 

Théâtre – Les Chatouilles

chatouilles.png

Je n’étais pas allée au théâtre depuis l’an dernier, au festival d’Avignon : autant je suis toujours très heureuse d’avoir quitté Paris, autant les opportunités de voir des pièces de théâtre se sont considérablement amoindries depuis. Durant mes études, j’ai pu faire régulièrement des découvertes au hasard (et pas cher), n’ayant que l’embarras du choix : Alexis Michalik, Audrey Vernon, la Comédie Française… bref j’étais contente. Depuis, je me dis sans cesse que je devrais regarder la programmation lyonnaise pour retourner enfin au théâtre, et c’est donc en toute logique que j’ai assisté à ma première pièce depuis l’été dernier à Rodez, en Aveyron.

Comme d’habitude avec le théâtre j’y suis allée sans rien savoir, et quelle claque ! Les Chatouilles est un spectacle seul en scène d’Andréa Bescond, ancienne danseuse racontant les viols dont elle a été victime lorsqu’elle était petite fille. Le sujet est donc très (très) dur, l’autobiographie mêle danse, introspection et humour parfois très grinçant. L’actrice est parfaite et a terminé la représentation avec un rappel bienvenu de sensibilisation sur les violences pédophiles, la pièce est bien écrite, touchante et même drôle, le spectacle passe très vite.
Si j’avais un léger bémol à abordé, ce serait sur certaines scènes que j’ai trouvé à la fois un peu longues et incomplètes : les scènes concernant sa prof de danse, qui a manifestement tenu un rôle important dans sa vie, sont surtout montrées sous un angle humoristique où la petite fille est un personnage secondaire (voire figurant). J’aurai aimé en savoir plus sur leur relation et voir moins de blagues sur les élèves du cours de danse.
Mais c’était si poignant que c’est vraiment chipoter et je vous conseille vivement de voir cette pièce si l’occasion se présente ! À noter d’ailleurs qu’un film adapté de cette pièce sortira en septembre prochain au cinéma.

Les Chatouilles ou la danse de la colère
Andréa Bescond
Vu à la Baleine à RodezLire la suite »

3 mangas LGBT+ à découvrir

eclats_d_ame_manga_lgbtq.png

Salut à tou·te·s !
L’an dernier, à l’occasion du 17 mai (journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie), j’avais décidé de vous parler de quelques romans LGBTQ+. Cette année, je m’y prend un peu en avance pour remettre le coup, côté manga.

Je suis persuadée que l’évolution des mentalités viendra aussi avec la culture, principalement la culture de masse : même si on est encore loin d’une situation idéale, les dernières années montrent un pas en avant et un discours plus libéré sur tout ces sujets. Franchement, quand j’étais en primaire et au collège, les livres comprenant des personnages LGBT+ étaient rares. Le paysage éditorial est plus inclusif depuis, y compris dans les mangas (même si dans la « vraie vie » homophobie, biphobie et transphobie se portent malheureusement très bien).
Pendant longtemps, manga + homosexualité = yaoi (ou sous-entendus homosexuels chez Clamp, tmtc)… en dehors de ça  point de salut. Si on cherchait quelque chose de plus réaliste, on se retrouvait bien vite à court. Heureusement ça bouge, et j’ose me montrer optimiste devant l’avenir : en témoignent les mangas présentés aujourd’hui !

Et comme pour le dernier article, j’en profite pour vous renvoyer à la chaîne de Mx Cordelia et au blog Biblioqueer pour encore plus d’idées lectures.Lire la suite »

C’est le 1er, je balance tout ! #15

En avril j’ai terminé Jérusalem.
Voilà, fin du rendez-vous, à dans un mois !

 

 

 

Surprise ce n’était pas vrai, je joue avec vos esprits je suis maîtresse des illusions et de la magie tremblez devant mon pouvoir pauvres mortels.

J’ai quand même (enfin) terminé Jérusalem mais pas que : mon mois a été rythmé par la lecture de gros pavasse puisque j’ai aussi lu les quelques 900 pages de l’Équilibre du Monde. Forcément, ma consommation romanesque s’en est retrouvée réduite mais j’ai bien compensé sur les mangas (merci à ma petite sœur pour tous les prêts).
Sur ce, le bilan du mois (cf. blog de Lupiot) !

jebalancetout15.png
En avril j’ai lu : Jérusalem, 5 autres romans, 16 mangas et une BD

Lire la suite »